0

Pourquoi il ne faut surtout pas secouer bébé ?

bébé pleureLa naissance d’un bébé annonce des moments remplis de bonheur, mais aussi des pleurs récurrents car un nouveau-né n’a que ce moyen pour exprimer sa douleur.

Avant que votre bout de chou ne vienne au monde, vous pensiez être suffisamment patient et tendre malgré les chagrins inexpliqués et les caprices. Et pourtant, après une journée de travail exténuante, il est temps de revêtir votre rôle de parent. Les pleurs peuvent alors être la goutte d’eau qui fait déborder le vase déjà bien plein et voilà que vous perdez tous vos moyens. Le syndrome du bébé secoué est un sujet encore tabou car il met tout le monde mal à l’aise, aussi bien les parents que les professionnels qui interviennent alors qu’il est souvent trop tard. Les conséquences de ce geste dramatique peuvent engendrer des lésions cérébrales parfois fatales, et le responsable n’en est pas toujours conscient. Comment peut-on arriver à maltraiter de la sorte un petit être si fragile? Comment agir pour éviter un tel comportement?

Des causes anatomiques

Bébé ne manque de rien, il est propre, il a bien mangé, il a joué avec vous et il a fait une bonne sieste. Pourtant, les pleurs ne s’arrêtent pas au point que votre enfant vous met à bout de nerf. Vous vous sentez capable d’avoir des gestes maladroits et incontrôlés à son égard mais il faut savoir que si vous secouer votre nourrisson, il risque de souffrir de séquelles dans le cerveau. Sa tête étant proportionnellement plus lourde par rapport à son corps, elle basculera dans tous les sens. D’autant plus que le crâne du tout-petit de moins de un an est extrêmement sensible. Son cerveau n’est pas complètement développé et n’occupe pas toute la place dans la boîte crânienne. Malgré votre désespoir, il est impératif de vous maîtriser car son cerveau subira des chocs, risquant l’hémorragie, un œdème ou des hématomes.

Ne pas rester seul

Dès que vous vous sentez débordé, n’hésitez pas à en parler à votre pédiatre. Vous n’avez pas à culpabiliser, vous n’êtes pas un mauvais parent parce que bébé pleure en permanence et que vous êtes à bout de nerf. Cette période est épuisante et si bébé s’exprime, c’est tout à fait normal. En cas de doute, consultez un professionnel de la santé qui saura vous rassurer et vous aider à relativiser les pleurs pour mieux les affronter. Il y a de multiples raisons pour lesquelles un bébé peut pleurer et en les connaissant, vous vous sentirez moins démuni. Vote médecin diagnostiquera peut-être un problème physiologique qui expliquerait ses pleurs excessifs. Si tel n’est pas le cas, bébé va grandir et se calmera avec le temps.

Des conseils utiles à la portée de tous les parents

Au moindre signe, posez votre petit loup dans son lit. Il sera en sécurité pendant que vous vous isolerez pour écouter de la musique relaxante, souffler et vous détendre. Vous reviendrez auprès de lui une fois que vous êtes calmé. Confiez-le à une personne de confiance sans lui cacher la situation et votre ressenti. Profitez-en pour vous retrouver en couple et sortir voir des amis ou de la famille. Votre bambin n’a pas à subir vos émotions. Défoulez-vous sur un coussin, criez dehors et discutez-en avec vos proches. Certains pleurs peuvent être évités. C’est le cas lorsque bébé a faim. Donnez-lui à manger à heures régulières, changez-le souvent et portez une attention particulière à son environnement de vie pour mettre bébé hors de danger. En prévenant toute source de stress, vous serez plus apaisé.

VN:F [1.9.22_1171]
Vous avez aimé cet article ? Votez !
9.0/10 (1 vote)
VN:F [1.9.22_1171]
Classement: 0 (sur 0 votes)
Pourquoi il ne faut surtout pas secouer bébé ?, 9.0 out of 10 based on 1 rating
Une question ? Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>