0

Bébé nageur dangereux ? La prudence s’impose!

bébé qui nage

Il y a quelques décennies, les parents adeptes de l’éveil aquatique, communément appelé bébé nageur, étaient perçus comme de parfaits hurluberlus. À présent, ceux qui souhaitent réserver une place pour leur enfant dans l’un des clubs de leur quartier doivent s’y prendre longtemps à l’avance.

Mais les craintes de certains spécialistes de la santé face aux affections que peuvent entraîner cette nouvelle tendance ont jeté un peu d’ombre sur leur bel enthousiasme. Que faut-il penser des activités en piscine pour les tout-petits? Bref aperçu de la question.

Les vertus des séances de bébé nageur

Malgré leurs appréhensions, bon nombre de chercheurs et médecins reconnaissent les bénéfices que peuvent retirer les jeunes enfants de leurs séances de natation. En plus de leur faire découvrir les joies de patauger dans l’eau et d’éviter éventuellement de la craindre, elles renforcent leur autonomie, leur confiance en eux et la complicité qui les lie aux adultes qui les supervisent (parents et grands-parents entre autres). Elles contribueraient de plus au développement de leur psychomotricité et leur capacité à mieux se situer dans l’espace.

Les risques pour la santé du bébé nageur

Il n’en demeure pas moins que les dangers des séances en piscine qui se veulent pourtant ludiques sont réels et favoriseraient l’apparition de nombreuses affections chez les bébés nageurs. Études et recherches ont en effet révélé que les problèmes récurrents de bronchiolite, de rhino-pharyngite, d’asthme, de bronchite, d’angine notamment seraient plus fréquents chez les petits nageurs. Leurs systèmes immunitaire et respiratoire n’ayant pas atteint leur pleine maturité, ils sont plus vulnérables face aux assaillants physiques ou chimiques.

Leur principal assaillant lors des séances de bébé nageur, c’est le chlore que l’on retrouve en grande quantité dans les piscines. Celui-ci, au contact des matières organiques rejetées par les baigneurs, libère un gaz irritant – la trichloramine – que les bambins aspirent et qui affecte les tissus de leurs poumons. Ainsi, les jeunes enfants sujets à toutes formes d’affections pulmonaires devraient s’abstenir de baignade. Cette contre-indication s’adresse aussi à ceux qui souffrent d’otites chroniques ou sont aux prises avec des problèmes de peau comme l’eczéma.

Afin de réduire l’ampleur des dommages, il faudrait trouver une méthode alternative pour désinfecter les piscines. Il faudrait aussi que les établissements qui offrent des cours d’éveil aquatique diminuent le nombre de participants qu’ils accueillent, ce qui réduirait la quantité de matières organiques. Mais rentabilité oblige, les changements tardent à se mettre en place…

VN:F [1.9.22_1171]
Vous avez aimé cet article ? Votez !
9.0/10 (1 vote)
VN:F [1.9.22_1171]
Classement: 0 (sur 0 votes)
Bébé nageur dangereux ? La prudence s'impose!, 9.0 out of 10 based on 1 rating
Une question ? Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>